Collectaur 2.0.58, l’application qui dénonce

  • admin 

FODER déploie au Cameroun le système Forestlink depuis 2016, composé d’une application qui a permis aux populations vivant dans les zones forestières de relayer les cas présumés d’illégalités.

Dans un contexte où l’exploitation illégale des forêts au Cameroun prend de l’ampleur, entre exploitation forestière non autorisées, non-respect des normes d’intervention en milieu forestier et des droits des communautés riveraines les pratiques présumées illégales sont légion et échappe au contrôle de l’administration en charge des forêts en manque des ressources pour mener à bien le contrôle forestier.

 L’association Forêts et Développement Rural (FODER) dans sa mission de préservation de la diversité biologique et de  protection de l’environnement a dans le cadre de la mise en œuvre au Cameroun du  projet « community-based real time forest monitoring (projet RTM) » en partenariat avec l’organisation Britannique The Rainforest Foundation UK (RFUK),développé l’application Collectaur qui permet de Collecter et de transmettre les informations sur les illégalités dans les domaines forestier et environnemental.

Ceci constitue la quintessence du projet qui a duré trois ans (mars 2016 à mars 2018) et qui a ainsi permis d’améliorer la qualité des informations collectées sur les illégalités dans les zones forestières et de déclencher plus de 50% de missions d’OIE suivant l’approche qualité.

Pendant 24 mois, le projet a été implémenté au Cameroun et a permis de développer un modèle reproductible de suivi communautaire des forêts en temps réels dans les régions du Centre, Sud Est et Littoral  et de renforcer l’application de la loi et le  niveau de respect des obligations sociaux par les exploitants forestiers envers les communautés enfin ; d’appuyer les communautés pour une meilleure représentation dans les espaces de concertation multi-acteurs, afin d’impulser des changements pour l’intérêt des populations riveraines. Le succès de la phase 2 du projet commencé en Octobre 2018 et s’appuie sur les acquis de la phase 1. Il s’achève en Mars 2021.

Cette article est produit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Suivi communautaire des forêts et temps réel pour maintenir les moyens de subsistance et les forêts en Afrique Centrale et de l’Ouest » (projet RTM2) mis en œuvre au Cameroun par FODER et RFUK, financé par FCDO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *