Fin du travail des enfants dans les sites d’exploitation minières: FODER salue la décision du ministre

  • admin 

Les enfants mineurs n’auront dorénavant plus accès aux chantiers miniers sur toute l’étendue du territoire national. Ceci est l’économie de la décision du Ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique signée ce 30 août 2021, portant interdiction d’accès des enfants mineurs dans les sites d’exploitation minière et de la lettre circulaire 000001/LC/MINMIDT/SG/DM/SDAN relative à l’obligation de restauration, de sécurisation des sites d’exploitation minières et à l’interdiction formelle du travail des enfants mineurs dans lesdits sites.

Cette  décision saluée  par  FODER  vient  à  point  nommé, dans  un  contexte où  la déperdition scolaire prend l’ampleur dans les régions minières et où le nombre de décès des enfants dans les sites d’exploitation par noyade et par éboulement va grandissante. En effet entre 2014 à avril 2021, l’organisation Forêts et Développement Rural (FODER) a enregistré 157 morts dans ces sites, parmi lesquels des enfants de 02 à 13 ans.

Cette décision courageuse que saluent à juste titre les acteurs du secteur soucieux du devenir de ces enfants donc FODER, qui depuis près de cinq (5) ans est engagé à travers les actions de plaidoyer tant au niveau local que national pour une interdiction stricte d’accès aux enfants dans les chantiers d’exploitation minier, qu’elle soit artisanale ou semi-mécanisée. Ceci en faveur d’un retour dans les salles de classes.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet Mines Environnement, Santé et Société arrivé à sa phase II (ProMESS II), des campagnes de sensibilisation et d’information des autorités locales, des chefs chantier et des familles ont été organisées dans le but de porter à leur connaissance, l’importance de l’éducation et les risques sur la santé physique, mentale et psychologique des enfants présents dans les chantiers miniers. Au terme de cette série de sensibilisation, environ 2160 enfants de la maternelle et écoles primaires ont repris le chemin de l’école. Les écoles des parents ont été créés par les Comités de Veille Citoyen (CVC) appuyés par FODER. Quatre-vingt (80) tables- bancs ont été remis aux établissements dans le but d’encourager les parents à envoyer les enfants à l’école plutôt que de les laisser dans les sites d’exploitation d’or.

Afin de donner du poids à ces notes FODER suggère ce qui suit :

Ø  Que les autorités administratives locales associent les autorités traditionnelles, les  chefs  chantiers,  les  chefs  d’établissements scolaires  et  les  comités  de développement à la mise en application de cette décision, au regard de leur important rôle stratégique en matière d’activité.

Ø   Impliquer les  comités de  veille Citoyenne (CVC)  jouer  le  rôle  de  relais de sensibilisation dans  les  sites  d’exploitation  et  de  dénonciation des  cas  de violation des présentes décisions.

Ø   Impliquer la justice locale pour mener des actions à l’endroit des contrevenants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *