frzh-CNendeit

Dans l’optique de garantir la transparence dans le cadre de la stratégie nationale du processus de Réduction des Émissions issues de la Déforestation et de la Dégradation, Gestion durable, conservation des forêts et Augmentation des stocks de Carbone (REDD+), le Cameroun s’appuie sur les mécanismes tels que l’accès à l’information par la publication de l’information, l’accès à l’information comme un droit spécifique des parties prenantes à l’occasion de la mise en œuvre du mécanisme REDD+ .

Malgré ces mécanismes qui entourent la stratégie nationale, les publications des informations sur la REDD+  restent toujours faibles, selon les résultats d’un récent rapport d’évaluation de la transparence dans la REDD+ au Cameroun, produit par l’association Forêts et Développement Rural (FODER). Le rapport d’évaluation qui a été produit dans le cadre du projet Voix des Citoyens pour le changement : observation forestière dans le Bassin du Congo (CV4C) avait pour objectif d’évaluer la transparence dans la phase de préparation de la stratégie nationale REDD+ sur la base de l’expérience de l’accès à l’information. Cette phase de préparation que le Cameroun avait officiellement achevée le 07 Juin 2018, s’est couronnée par la validation d’une stratégie nationale REDD+ élaborée à travers un processus impliquant toutes les parties prenantes nationales. La qualité de la participation dans cette phase était tributaire de la qualité de l’accès à l’information d’une part, mais également de la prise en compte de cette dimension dans le texte final de la stratégie nationale REDD+.

De l’évaluation faite dans le rapport d’étude la publication des informations dans cette phase REDD+, se limite le plus souvent encore à des listes de mails. A ce jour, un  ensemble d’études ont été menées dans le processus de recherche des meilleures options pour la REDD+. Elles ont généré une masse importante d’informations utiles aux acteurs pour leur implication dans la REDD+. De même, de nombreux documents relatifs au processus national existent et ont permis de comprendre les dynamiques qui ont abouties à la stratégie nationale. Pourtant, ces informations et autres documents ne sont pas disponibles sur une plateforme permanente librement accessible pour tous.

La transparence dans la phase de préparation à la REDD+ au Cameroun a été principalement assise sur l’instrument de communication. Ainsi, la mise en œuvre du plan opérationnel de communication a privilégié ses orientations Web et réseaux sociaux, lesquels offrent la structure permanente à partir de laquelle une évaluation physique et contradictoire de l’accès à l’information dans REDD+ peut être réalisée. Pourtant, il ressort que la collaboration avec les médias en ligne existants, la création des pages tweeter, Instagram et WhatsApp n’a pas été effective Seuls les pages Facebook et le site internet ont été effectivement créées. Le site internet n’est pas fonctionnel au moment de la collecte des données de cette étude ; et la page Facebook n’est pas régulièrement entretenue relativement aux activités en lien à la REDD+ au Cameroun.

Plus de détails sur le rapport à travers ce lien

https://forest4dev.org/images/documents_pdf/RAPPORT_EVALUATION_TRANSPARENCE_REDD_Octobre_2018.pdf