frzh-CNendeit

Pour garantir l’efficacité du Système Normalisé d’Observation Indépendante externe (SNOIE)[1], le renforcement des capacités de nouvelles organisations de la société civile menant les activités d’observation indépendante (OI) est capitale. Ainsi, il a été organisé du 06 au 10 Août 2018 un atelier de formation de quatre nouvelles organisations de la société civile (OSC), désireuses de mener des activités d’OI selon les processus et procédures du SNOIE.

Le SNOIE, étant une approche d’OI développée par l’association Forêts et Développement Rural (FODER) en collaboration avec les organisations de la société civile, l’administration et les communautés dans l’optique d’harmoniser les approches d’OI de la société civile et de crédibiliser leurs rapports de dénonciations des cas d’exploitation forestières présumées illégale. Cette approche d’OI, qui est mis en œuvre depuis trois ans a été développé suivant les exigences de la norme ISO 9001: 2015.

Pour la formation des nouvelles OSC intéressées par l’approche du SNOIE, c’est un total de douze (12) apprenants issus des organisations Ecosystèmes et Développement (Ecodev), Terre et Ressources pour le Développement Durable (SUHE), Capacity Building and Human Rights Organization (Ca.Bu. Ro) et Fondation Camerounaise de la Terre Vivante (FCTV), qui ont pendant cinq jours été outillés aux méthodes et techniques pour mener les activités d’OI suivant l’approche du SNOIE. L’atelier de formation a été organisé avec l’appui financier du projet “Voix des citoyens pour le changement : observation forestière dans le bassin du Congo’’ (Projet CV4C) mis en œuvre grâce au soutien financier de l’Union Européenne et des partenaires du projet. Le projet CV4C a pour objectif de renforcer la contribution des acteurs non étatiques (ANE) à l’amélioration de la gouvernance forestière et à la gestion durable des forêts (GDF) dans 5 pays du Bassin du Congo.

La formation a permis aux participants de mieux appréhender le fonctionnement du SNOIE, les techniques et méthodes de réalisation d’une mission d’OIE suivant l’approche SNOIE, l’analyse juridique suite à une mission d’OIE, la communication et le lobbying dans les SNOIE. Ils ont également acquis des connaissances sur la compétence matérielle et territoriale des juridictions pénales en matière d’infractions forestières, la forme de la dénonciation et la cartographie.

Dans l’optique de respecter le principe 3 de la norme ISO 9001:2015 sur laquelle le SNOIE est calquée et qui stipule l’implication du personnel, le partage d’expérience pour la réussite d’une mission d’OI avec le SNOIE a été faite par les responsables des organisations Projet d’Appui à l’élevage et de Préservation de la biodiversité en périphérie des aires protégées au Cameroun  (PAPEL) et Centre pour le Développement Local Alternatif  (CeDLA), qui depuis trois (3) ans utilisent ce système pour mettre en œuvre les activités d’OI. Pour Henri MEVAH, Coordonnateur de PAPEL et Martin BIYONG, Directeur de CeDLA cette exercice de partage d’expérience est une contribution de leur organisation à l’amélioration continue de du système.

Ces quatre nouvelles OSC formées, constitueront à l’issue de cette formation les membres d’un pool d'organisations de la société civile capables d'appliquer les procédures du système normalisé d'observation indépendante externe (SNOIE) pour renforcer l’application des lois et améliorer la gouvernance forestière par des informations fiables, indépendantes et crédibles sur la légalité des opérations forestières dans leurs zones d’intervention.

 

[1] Le Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE) est un regroupement des organisations de la société civile qui mènent les activités d’observation indépendante externe suivant un ensemble d’exigences calquées sur la norme qualité ISO 9001 :2008. Ces activités d’observation indépendante externe consistent à collecter et traiter des données factuelles sur les activités potentiellement illégales et à les transmettre aux autorités compétentes pour d’améliorer l’efficacité des opérations de contrôle et garantir la gestion transparente et durable des ressources du patrimoine national. (www.oie-cameroun.org )