« Projet de suivi indépendant des chaînes d’approvisionnement en bois et d’amplification des informations issues de l’observation indépendante des forêts (Projet Relai-OI) »

  • admin 

Le « Projet de suivi indépendant des chaînes d’approvisionnement en bois et d’amplification des informations issues de l’observation indépendante des forêts (Projet Relai-OI) » a été développé dans l’optique de répondre au besoin en informations des autorités compétentes en matière d’application du RBUE, des importateurs européens de bois camerounais sur la légalité des entreprises fournisseurs de bois et de leur chaîne d’approvisionnement. Ce projet se veut également un relai de transmission d’information à travers des mécanismes indépendants, aux organes de gestion CITES[1] devant s’assurer que l’exportation/l’importation des spécimens de bois listés aux annexes 1 et 2 ne nuit pas à la survie de l’espèce concernée, que les spécimens sont obtenus conformément à la législation nationale en vigueur et que leurs conditions de transport soient de nature à éviter les risques d’accident, de maladie ou de traitement rigoureux. Des informations crédibles issues du suivi indépendant des chaînes d’approvisionnement de bois y compris certaines espèces de Flore listées à l’annexe 2 de la CITES telles que les grumes, bois sciés et placages d’Afrormosia ou Assamela (Pericopsis Elata), de Bubinga rouge (Guibourtia demeusei),de Bubinga rose (Guibourtia tessmannii) pour ne citer que celles-là aideront d’une part l’organe de gestion du Cameroun à délivrer des permis d’exportation plus crédibles et d’autre part les organes de gestion des pays de l’UE à mieux vérifier l’authenticité des documents émis par le Cameroun.

Objectif global du projet

Développer et mettre en œuvre une méthodologie de suivi indépendant des chaînes d’approvisionnement en bois et renforcer le suivi des recommandations de l’OI au niveau national par l’implication des Parties Prenantes du Règlement Bois de l’Union Européenne (PP-RBUE) et les organes de gestion CITES (OG-CITES).

Résultats attendus et activités phares du projet

A termes, le projet devra permettre à ce que :

  • Les conditions d’une observation indépendante des forêts adaptée aux besoins des PP-RBUE et OG-CITES, soient  réunies,
  • Une méthodologie de suivi indépendant des Chaînes d’approcivionnement en bois (CAB) soit développée et appliquée par les OSC,
  • Le suivi des résultats de l’OI de qualité et la visibilité des résultats soient assurés.

Pour atteindre ces résultats, plusieurs activités

  • La réalisation d’une évaluation des besoins en informations issues de l’OI auprès des PP-RBUE et des OG-CITES,
  • Le développement d’une méthodologie d’investigation sur les CAB,
  • La collecte et analyse des données sur les pratiques d’exploitation forestière en collaboration avec des OSC locales,
  • L’évaluation et la validation des rapports d’OI et de CAB produits via le Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE),
  • La diffusion des lettres de suivi et des requêtes d’informations avec ampliation à d’autres institutions publiques de contrôle

Groupes cibles et bénéficiaires finaux du projet

Les groupes cibles et bénéficiaires finaux du projet Relai OI sont constitués de :

Groupes cibles   Bénéficiaires finaux  
        Les Parties prenantes du  RBUE, Les organes de gestion CITES.  Les autorités administratives locales, nationales impliquées dans la gestion des ressources naturelles en générale et forestière en particulier (Ministère des forêts et de la faune), Les Organisations de Société Civile (OSC) nationales et internationales, Le secteur privé, Les médias (nationaux et internationaux); Les partenaires techniques et financiers, Les autres acteurs institutionnels (Services du Premier Ministre, Programme National de Gouvernance, Commission de National Anti-Corruption, Ministère de la Justice et Interpol).

Bailleurs et partenaires de mise en œuvre

Le projet est mis en œuvre par l’association Forêts et Développement Rural (FODER) avec l’appui financier de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans le cadre du Programme FAO-UE FLEGT. La durée du projet est de 12 mois.


[1] Convention internationale sur le commerce des espèces de faune et flore menaces d’extinction

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *