Un guide pour la prise en compte du genre dans les sociétés coopératives en gestation.

  • admin 

Un guide simplifié de prise en compte du genre dans les sociétés coopératives, notamment du secteur agropastoral, est en cours d’élaboration au Cameroun. Il est conduit par ONU-FEMMES en collaboration avec l’association Forêts et Développement Rural (FODER) pour son expertise en Economie Coopérative et sur les questions de genre, le MINPROFF, le MINADER et l’organe de mise en œuvre du Projet de Développement des Chaînes de Valeurs Agricoles (PD_CVA) au Cameroun. Projet dans le cadre duquel l’activité se déroule.

C’est ainsi qu’un atelier de présentation, de réflexion et d’adoption du canevas du guide a rassemblé les 18 et 19 juin 2019 à Mbalmayo 10 experts venant des organisations suscitées pour développer un sommaire du guide et jeter les bases de son contenu. A cette occasion, des présentations sur l’état des lieux des coopératives au Cameroun, l’organisation et le fonctionnement coopératif, les innovations de l’acte uniforme OHADA sur le droit des sociétés coopératives  et la situation actuelle des coopératives sous le prisme du genre ont contribuer à enrichir les discussions sur le contenu du guide. 

A titre de rappel le projet PD_CVA intervient dans deux grands zones d’intervention  à savoir : (i) le bassin du Centre qui couvre les Régions administratives du Centre, du Sud et de l’Est et, (ii) le bassin du Littoral qui s’étend sur les Régions administratives du Littoral et du Sud-ouest. Il s’adresse à titre principal aux coopératives structurées (40 000 petits producteurs repartis constitués autour de 150 à 200 coopératives dans les trois filières visées que sont le Palmier à huile, la Banane plantain et l’Ananas ), aux PME agricoles, et à plus de 2500 jeunes diplômés jouissant d’une crédibilité certaine ou désirant ou ambitionnant entrer dans l’agriculture commerciale, dont 1500 au moins sortis des différents centres d’incubation, objet de la Convention avec l’IITA.  Ce projet vise à : i) L’amélioration de la compétitivité des chaines de valeurs des filières  Palmier à huile, Banane plantain et de Ananas ; ii) La création des emplois notamment pour les jeunes et iii) L’amélioration des revenus des acteurs des chaînes de valeurs agricoles des trois filières susvisées.
Ainsi pour améliorer la situation des femmes et des filles dans le pays et tendre vers la réalisation des ODD, les préoccupations de genre sont abordées comme un volet important dans le Projet de Développement des Chaînes de Valeurs Agricoles (PD_CVA). Le résultat-clé de cette composante-projet est que 100 coopératives dont 50% dirigées par les femmes soient constituées, fonctionnelles et accèdent au crédit pour se déployer dans les différentes composantes des chaines de valeur dans les filières cibles du projet.

Le Guide se veut un outil permettant de s’assurer de la prise en compte du genre dans le processus d’accompagnement à la mise en place ou à la structuration des coopératives, dans leur organisation et fonctionnement ainsi que leur déploiement dans les activités ayant fait l’objet de leur création.  Et ce, dans le strict respect des valeurs coopératives universellement reconnues et des principes coopératifs adoptés lors du congrès de l’Alliance Coopérative Internationale (ACI)  tenu en Septembre 1995 à Manchester. A noter que ces principes constituent les lignes directrices qui permettent aux coopératives du monde de mettre leurs valeurs en pratique.

Angeline MODJO K FODER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *