Projet « Mise en place d’un système national d’observation indépendante externe et normalisé (OE_FLEGT 2)

  • admin 

Le  Cameroun  et  l’Union  européenne  ont  signé  un  Accord  de  Partenariat  Volontaire  (APV) relatif  à  l’application  des  règlementations  forestières,  la  gouvernance  et  les  échanges commerciaux   de   bois   et   produits   dérivés   (FLEGT) qui prévoit de mettre en place un  Système  de  Vérification  de  la  Légalité  des bois et produits dérivés (SVL).

L’observation indépendante des forêts ou observation indépendante du contrôle et du suivi des infractions forestières (OIF) génère des informations fiables et particulièrement importantes pour l’efficacité des opérations de contrôle forestier et la crédibilité du SVL.

Une  dizaine  d’organisation  de  la  société  civile  (OSC)  locale  et  nationale mettent en œuvre depuis 2010 un mécanisme  observation  indépendante  dite externe  (OIE) qui consiste  à  coopérer avec les communautés riveraines pour identifier et dénoncer les activités forestières potentiellement illégales afin d’informer les autorités compétentes et les parties prenantes. Cependant, l’absence d’outils méthodologiques harmonisés et le faible plaidoyer post dénonciation fragilisent l’efficacité de l’OIE. 

Le projet de mise en place d’un système national d’OIE et normalisé  vise  à  résoudre  les  faiblesses  identifiées  dans  la  conduite  des activités  d’OIE  pour  en faire  un  mécanisme  plus  fiable  et  crédible.  Elle vise aussi à contribuer à la gestion transparente  des  ressources  forestières  à  travers  la  mise  en  place  d’un  système  national d’observation indépendante externe (OIE) et normalisé.

 Objectif et résultats

Contribuer à la gestion transparente des ressources forestières à travers la mise en place d’un système national d’observation indépendante externe (OIE).

Résultat 1 : Les activités d’OIE sont développées de manière systémique dans un cadre normalisé.

  • Un document décrivant le système national d’OIE, les rôles et responsabilités des acteurs et les modalités de conduite des activités d’OIE est rédigé et approuvé
  • Un fascicule de documentation contenant un manuel d’OIE, des procédures et des fiches opérationnelles est élaboré suivant les règles de normalisation pour la conduite de l’OIE.

Résultat 2 : 07 OSC mettent en œuvre des activités d’observation indépendante externe et de plaidoyer conformément aux standards définis par le manuel et les procédures approuvés.

  • 10 OSC nationales et régionales formées à la méthodologie harmonisée d’OIE et au plaidoyer post dénonciation.
  • 05 OSC sont équipés et appuyés pour la conduite effective des activités d’OIE
  • Au moins 10 missions sont réalisées et 05 rapports d’OIE publiés

Effet direct

La poursuite des activités d’observation indépendante par des OSC suivant des standards et procédures approuvés et un impact accrue de ces activités.  

Principales activités

  1. Consulter les parties prenantes et concevoir un fascicule de documentation sur l’OIE ;
  2. Mettre en place un système national d’OIE fonctionnel (Observation-dénonciation, vérification et plaidoyer) ;
  3. Auditer le fonctionnement du système national d’OIE ;
  4. Capitaliser et diffuser les résultats du projet.

Groupe Cible

Les organisations de la société civile engagée dans la mise en œuvre des activités d’observation indépendante dans le secteur forestier, notamment de APED (KRIBI), ASTRADHE (Lomié), PAPEL (Messamena), CAJAD (Limbé), AJESH (Kumba), CED, CEW, FCTV, FLAG, CAFER,SAILD et FODER (Yaoundé).

Financement et durée

Le projet OE-FLEGT 2 a une durée de 10 mois et est financé par le Programme UE FAO FLEGT (sur fond DFID) à hauteur de 99,530 USD. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *