Projet d’évaluation participative des impacts de l’APV-FLEGT au Cameroun (EPI-FLEGT Cameroun)

  • admin 

Contexte et objectifs du projet EPI-FLEGT

Elaboré et exécuté conjointement par le CAJAD et FODER, le projet EPI–FLEGT s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’APV-FLEGT signé entre le Cameroun et l’Union Européenne en octobre 2010.

Au regard de son but et de sa finalité et, en ciblant l’objectif relatif à une meilleure compréhension des effets de l’accord APV, le projet EPI-FLEGT rentre dans la droite ligne des priorités du programme de l’Union Européenne « d’appui à la participation des organisations  de la société civile nationale et du secteur privé dans la mise en œuvre des APV-FLEGT, composante du Cameroun » ; programme dans le cadre duquel l‘appel à proposition a été lancé.

En effet,  le projet vise à assurer le développement d’un mécanisme  efficace et cohérent de suivi-évaluation de la mise en œuvre de l’APV sur le plan économique, social, environnemental, et sur les aspects de gouvernance et d’échanges commerciaux.  De plus il a pour ambition  de conduire une évaluation préliminaire des effets de la mise en œuvre de l’APV-FLEGT sur la base des scénarii inspirés de la pratique effectuée dans d’autres pays, à l’instar du Ghana.

De manière spécifique, le projet vise à développer et à tester en consultation avec les parties prenantes, un guide d’évaluation des effets de l’APV-FLEGT sur les aspects économique, social, environnemental et de gouvernance, proposer aux parties à l’accord des solutions d’atténuation des effets négatifs et de bonification des effets positifs de l’APV, améliorer l’accès aux informations en vue de répondre aux besoins de gouvernance forestière pour les organisations de la société civile y compris les médias, et les communautés locales et autochtones des zones du projet ( région du Sud-ouest, de l’Est et du Littoral du Cameroun).

Résultats estimés du projet

  • Les effets de l’APV au plan économique, social, environnemental et sur les questions de  gouvernance forestière sont analysés et présentés aux parties prenantes ;
  • Des solutions d’atténuation et de bonification des effets de l’APV sont proposées et débattues au sein des instances de suivi de l’APV ( CSS, CNS) ;
  • Les informations sur l’évolution de la mise en œuvre de l’APV, l’attribution des ventes de coupe et le droit de préemption sont diffusées.

Principales étapes

  • Lancement et pré-consultation (atelier)
  • Information et sensibilisation (production de supports, missions)
  • Consultation préalable des principales parties prenantes (entretiens)
  • Développement d’un cadre méthodologique (consultation et atelier)
  • Test de la méthodologie sur le terrain (mission de terrain)
  • Restitution des résultats à mi-parcours (entretiens, atelier)
  • Finalisation et validation de la méthodologie (atelier)
  • Développement d’un site internet pour le projet
  • Elaboration  et publication d’un guide

Méthodologie de mise en œuvre

Elle s’appuie principalement sur la participation de toutes les parties prenantes et l’implication des médias, la complémentarité avec les actions existantes, le suivi et l’évaluation interne et externe, le renforcement des mécanismes de visibilité du projet.

Cibles du projet 

Le projet cible la société civile y compris les médias, les communautés locales et autochtones.

Bénéficiaire finaux 

Les bénéficiaires finaux intègrent l’Etat du Cameroun, l’Union européenne, les instances de suivi de l’APV FLEGT et l’ensemble des parties prenantes du secteur forestier.

Zones d’intervention:

Le projet intervient principalement dans les régions de l’EST, du Littoral et du Sud Ouest. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *